"Le palmarès du "pire de la télé": les Gérard..."

Publié le par anaiis

"Avec 10 trophées sur 16, le service public, notamment France 2, est le grand vainqueur malgré lui des 3e "Gérard de la Télévision", prix satiriques aux intitulés improbables, récompensant "le pire du petit écran" et décernés lundi soir en direct sur Paris Première. Le journaliste Christophe Hondelatte décroche le "Gérard de l'accident industriel mais vraiment le gros crash, tu vois" et le "Gérard de l'animateur qui faisait un carton à la radio mais qui fait ses cartons à la télé". Ces deux prix, représentés par des parpaings dorés de 10 kg, concernent "Vendredi si ça me dit", son émission culturelle sur France 2 arrêtée au bout de treize numéros pour une contre-performance d'audience. Les chroniqueurs de "Télématin", la matinale de France 2, remportent un prix ex-aequo, le "Gérard du chroniqueur qui lèche le plus les bottes de son animateur vedette". Le "Gérard de la chaîne qui a vraiment tout fait pour l'avoir" est allé à France 2. TF1 n'est toutefois pas oubliée avec le "Gérard de la France d'en bas" pour "Confessions intimes" présentée par Isabelle Brès. La chaîne d'information continue LCI décroche pour sa part le "Gérard de la boulette" le lancement par erreur à l'antenne de la nécrologie du couturier Yves Saint-Laurent un mois et demi avant sa mort à la place de celle d'Aimé Césaire. Le "Gérard de la vedette dont on n'a pas remarqué la disparition" est allé à Marc-Olivier Fogiel pour "T'empêches tout le monde de dormir" (M6), tandis que le "Gérard de l'épisode le plus palpitant des Chiffres et des Lettres" a récompensé "l'émission du 23 septembre 2008 qu'on a tous en mémoire", a précisé le jury. Placé sous l'autorité morale du "prénom-symbole du patrimoine français des médias (Gérard Depardieu, Gérard Louvin, Gérard Holtz, Gérard Miller...)", le jury de ces prix cruels, équivalents français des Razzie Awards d'Hollywood, regroupe une trentaine de journalistes appartenant notamment aux rédactions du Point, de Marianne, de France 2, du Monde des Livres, d'Elle et de Technikart."
Jeanmarcmorandini

Publié dans articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance en ligne rapide 09/11/2017 15:28

Merci pour cet article qui ajoute un + dans ce qu’on connaît déjà. Je te suis depuis quelques mois, et je tiens à te remercier pour tes conseils qui aident les jeunes bloggueurs aujourd’hui à mieux avancer dans leur activité.

Julien PETITJEAN 09/12/2008 15:23

Génial, merci à toi Anaiis !

anaiis 09/12/2008 15:42


De rien J.PETITJEAN!!!
C'était un plaisir...gros bisous et à bientôt
Merci de ta visite


Julien PETITJEAN 09/12/2008 13:29

Où peut-on trouver le palmarès complet de ce prestigieux prix ?

anaiis 09/12/2008 14:56


Coucou J.PETITJEAN!!! Merci de ta visite...après une petite recherche je t'ai trouvé le palmarès dans son entier...et oui...gros bisous à toi et bonne lecture...
 Grand gagnant de la soirée avec trois parpaings, Christophe Hondelatte qui a dû ranger il y a quelques semaines son bureau de Vendredi si ça me dit, alors qu'en même temps France 2 recevait
le Gérard de la chaîne qui a vraiment tout fait pour l'avoir, le Gérard. Mais heureusement, l'année prochaine, grâce à sa nouvelle politique éditoriale, France 2 devrait y échapper. Ou alors, c'est
qu'on a rien compris. Le palmarès en détail : Gérard de l'émission qu'on découvre à l'hôpital parce qu'on partage sa chambre avec un vieux et dont on se dit « c'est pas si mal en fait » : Le
magazine de la santé avec Michel Cymès et Marina Carrère d'Encausse (FR5) Gérard du chroniqueur qui lèche le plus les bottes de son animateur vedette, et quand on dit les bottes, c'est pour rester
poli : Isabelle Martinet, Thomas Hervé, Sophie Pignal, David Martin, Frédérick Gersal, Yann Lavoix, Brigitte Fanny Cohen, Jean-Philippe Viaud..., les chroniqueurs qui lèchent le plus les bottes de
William Leymergie dans Télématin (France 2) Gérard de la boulette : Erika Moulet lançant une nécro d'Yves Saint-Laurent un mois et demi avant sa mort à la place de celle d'Aimé Césaire dans le
journal télévisé (LCI) Gérard de l'animateur qui faisait un carton à la radio mais qui fait ses cartons à la télé : Christophe Hondelatte dans Vendredi, si ça me dit ! (France 2) Gérard de
l'émission que ça fait bien de dire qu'on la regarde alors qu'on la regarde pas parce qu'à la même heure, y'a Tila, célibataire et bi sur MTV : Ce soir ou jamais avec Frédéric Taddeï (France 3) (en
même temps, c'est une catégorie pour le moins flatteuse finalement). Gérard de la France d'en bas (l'émission avec des pédophiles, des chômeurs et des consanguins, filmée dans le Nord, comme par
hasard) : Confessions intimes avec Isabelle Brès (TF1) Gérard de l'animateur ou de l'animatrice qui ressemble à un jouet : Marie Colmant, qui ressemble à Véra de Scoubidou dans La matinale (Canal+)
Gérard de l'accident industriel, mais vraiment le gros crash, tu vois, avec un animateur arrivé en fanfare au mercato, puis qui fait sourdine à l'audimat, d'ailleurs, il n'y a plus cru lui-même dès
le deuxième numéro, et tu te dis que le pilote devait être vraiment génial, parce que quand on pense au prix qu'elle a coûté, cette connerie, y a de quoi se la prendre et se la mordre : Vendredi,
si ça me dit ! avec Christophe Hondelatte (France 2) Gérard de la vedette dont on n'a pas remarqué la disparition : Marc-Olivier Fogiel dans T'empêches tout le monde de dormir (M6) Gérard de la
carrière qui ne décollera décidément jamais : Stéphane Blakowski dans Salut les Terriens ! (Canal+) Gérard du maboule : William Leymergie dans Télématin (France 2) Gérard de l'épisode le plus
palpitant des Chiffres et des lettres : L'émission du 23 septembre 2008 qu'on a tous en mémoire. Gérard de la réalisatrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari : Arielle Dombasle, pour le
court-métrage érotique Le bijou indiscret (Canal+) (c'était la seule nominée dans la catégorie - c'est ça la blague). Enfin, les trois catégories phares : Gérard de l'animatrice bien relou : Cécile
de Ménibus dans La méthode Cauet (TF1) Gérard de l'animateur bien relou : Christophe Hondelatte dans Vendredi, si ça me dit ! (France 2) Gérard de la chaîne qui a vraiment tout fait pour l'avoir,
le Gérard : France 2.